Les premières séances de traitement

Ça y’est ! J’ai enfin commencé le traitement de mon bredouillement il y’a quelques semaines avec une super orthophoniste ! J’ai pris du temps pour faire un retour d’expérience car j’avais besoin de faire le point et prendre de la hauteur.

Je précise que j’ai actuellement qu’une séance par mois, pour l’instant (distance et emploi du temps)

Je vous livre ci-dessous un résumé de mes 4 premières séances.

1ère séance

J’ai commencé par lui expliquer mes motivations pour ce traitement et mon parcours vis à vis de mon bredouillement. Evidemment, ma parole était, à ce moment, relativement fluide et rien ne démontrait des signes de bredouillement. Elle me fit faire différents exercices de lecture, diction…. A l’issue de ce bilan de 2 heures, elle me confia n’avoir rien remarqué de particulier mais que cela ne voulait pas dire qu’il n’y’avait rien. Elle était super motivée à continuer à me revoir pour comprendre mes plaintes et mes motivations. J’ai énormément apprécié cette écoute. Sur le chemin du retour et durant plusieurs jours, j’ai commencé à douter sur l’existence de mon bredouillement. Je rappelle que je n’avais jamais été suivi avant et que je suis arrivé à la conclusion que j’avais ce trouble par moi-même. J’étais en train de me demander si je n’avais pas fait une erreur de diagnostic. Les jours passèrent et je trouvais finalement que ma parole n’était pas si désastreuse que cela. Aurais-je trop exagéré ? J’étais quelque peu perdu même si je gardais à l’esprit que j’étais capable d’avoir une communication très fluide dans certaine situation.

2ème séance

Mon orthophoniste aborda cette séance en me proposant de continuer la thérapie d’une autre manière : « Oubliant cette histoire de bredouillement et focalisons-nous plutôt sur l’amélioration générale de votre communication ». C’était une très bonne idée, d’autant plus que je n’étais plus sûre de rien. Nous avons donc effectué des séries d’exercices et elle me posa quelques questions. Comme pour la première séance, tout se passa relativement bien. Pour notre prochaine séance, j’avais comme mission de m’auto-enregistrer au quotidien afin de mieux comprendre ma communication et de pratiquer du tapping de syllabes.

3ème séance

Après avoir enregistré plusieurs de mes communications à l’aide de mon smartphone, j’avais enfin réussi à capturer un moment de disfluence que je lui décrivais à la première séance. Je pouvais enfin lui montrer de quoi il s’agissait. Nous écoutâmes l’enregistrement ensemble et commençâmes à l’analyser. Nous n’arrivâmes pas clairement à comprendre ce qui se passait dans mon articulation mais elle commença à avoir une meilleure idée de ce que je lui décrivais. Nous continuâmes l’analyse de l’enregistrement d’une dizaine de minutes et relevâmes plusieurs autres disfluences que voici :

  • Répétitions de mots style bégaiement : exemple « Je je t’ai dit… »
  • Changement soudain de sujet, d’idée : exemple « Je vais aller, mon cousin m’a dit »
  • Articulation approximative

Elle me conseilla de continuer mes enregistrements quotidiens et d’essayer de repérer les disfluences par moi-même

4ème séance

Depuis quelques jours, je commençais à avoir plus de disfluences dans ma parole que d’habitude. Je sentais que la période de « contrôle » était terminée.

Mon orthophoniste commença par me dire qu’elle avait demandé l’avis d’une experte du bredouillement sur mon cas en lui envoyant mes enregistrements et les résultats de mon bilan. Cette dernière lui a confirmé que je présentais les symptômes du bredouillement. A la lumière de cette analyse et des derniers enregistrements effectués, nous tombâmes finalement d’accord sur ce diagnostic. Il n’y avait plus de doute. Le vrai travail pouvait enfin commencer !

Je tenais à partager ces premières séances car ce trouble est vraiment très compliqué à cerner. Nous savons que quelque chose déraille à un moment mais nous n’arrivons à bien comprendre quoi et comment. Pour ne pas arranger, cela n’arrive pas tous le temps et pas avec tout le monde. J’ai passé des jours à me demander si je n’exagérais pas mes symptômes. Je suis vraiment content d’avoir trouvé une super orthophoniste qui met énormément du sien pour essayer de m’aider. f

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire