Un très bon et très mauvais orateur à la fois !

L’une des particularité du bredouillement est que la communication peut être très fluide à des moments précis.  

En ce qui me concerne, je peux très bien le remarquer. J ai été qualifié à plusieurs reprises de très bon orateur par certains et de très mauvais par d autres. 

J’ai encore en mémoire plusieurs de ces commentaires que l’ont m’a fait. Je souhaiterais les partager avec vous afin de vous faire comprendre la complexité de ce trouble. 

Critiques positives :

  • « Mais toi quand tu fais les exposés, tu es vachement bon. C’est super clair »
  • « Quelle présence ! tu as ce truc de coach qui nous donne envie de te suivre lors de ton intervention »
  • « J’ai besoin de quelqu’un comme toi pour mon mariage. Tu voudrais bien être l’animateur ?
  • « C’est toi qui devrait prendre la parole car quand tu parles, tous le monde t’écoute
  • « Ah oui, toi tu es très fort pour communiquer »

Critiques négatives :

  • « J’ai jamais entendu quelqu’un parler comme toi. Il y’a aucune strucuture dans tes phrases »
  • « Tu sais que quand tu parles, on ne te comprends pas ?… Et tu n’as rien fait pour ça ? »
  • « Mais articule, on ne comprend rien »
  • « Est-ce que tu parles souvent aves des clients au télephone?… oui…. Eh ben dis donc ! »
  • « C’est fous comme des fois tu peux faire des phrases intelligentes »

L’explication que j’ai trouvé à ce paradoxe est le facteur de spontanéité. Lorsque mes interventions sont préparés ou dans des situations importantes, je suis dans la peau du bon orateur.

Ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas dans la vie de tous le jours car communiquer est quelque chose de spontanée.

Avez-vous également reçu ce genre de commentaires contradictoires ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire